Thursday, May 31, 2007

Wilco - Le Bataclan - 29 Mai 2007


Au début de la semaine mon Ipod s'est fait marcher dessus, résultat un écran éclaté et une façade arrière complètement voilé... par chance il marche encore, mais impossible de visualiser quoique ce soit à l'écran, de plus il reste figé sur le dernier album écouté. Dans mon malheur, j'ai la chance qu'il s'agisse du dernier Wilco, que je ne peux m'empêcher d'écouter en boucle ...

Il arrivera un moment ou je remplacerait mon Ipod. Alors, je le placerai dans un beau tupperware en kevlar et je l'enterrerai sous un arbre. En espérant que les generations futures tombent dessus ... belle fin pour un Ipod ...


Jeff Tweedy : "Are you feeling better ?

Fan in crowd : ... way better !

Jeff Tweedy : Oh! way better ! ... I can feel a lot of love in this room tonight!"


Avant d'entamer Walken, Jeff Tweedy touche la main d'un(e) fan au premier rang et lance une deuxième partie de concert phénoménale ...

Jusque la Wilco nous avait gratifié d'un set impeccable et beau en concluant par les émouvants (mais expérimentaux)
Via Chicago et Jesus, Etc.

Dans un bataclan parsemé,
Walken, I'm The Man Who Loves You et Hummingbird devoilent toute la maitrise d'un groupe qui non content de connaitre ses classiques sur le bout des doigts, sait maitriser ses influences pour les dépasser et recréer dans une euphorie communicative.

C'est un groupe de scène, un grand groupe de scène. Alors que le dernier album semble tout indiqué pour une écoute dans un bon gros fauteuil club coincé entre les sixties et les seventies, Wilco réussit à lui donner une autre dimension. La faute est partagée mais on saluera le guitariste Nels Cline pour son interprétation et ses solos diablement efficaces.


Lorsque On and On and On débute on surprend le batteur Glenn Kotche pensif à l'écoute de l'intro, accoudé sur sa grosse caisse semblant s'empreigner de l'atmosphère de la chanson.

On and On and On


On and on and on we’ll stay together yeah
On and on and on we’ll be together yeah
You and I will try to stay together yeah
On and on and on we’ll be together yeah

Please don’t cry we’re designed to die
Don’t deny what’s inside
On and on and on we’ll stay together yeah
On and on and on
On and on and on

One day we’ll disappear together in a dream
However short or long our lives are going to be
I will live in you or you will live in me
Until we disappear together in a dream

Please don’t cry we’re designed to die
You can’t deny even the gentlest tide
On and on and on we’ll be together yeah
On and on and on
On and on and on
We’re going to try

Please don’t cry
This world of words and meanings makes you feel
outside
Something that you feel already
deep inside
You’ve denied
Go ahead and cry

On and on and on we’ll stay together yeah
On and on and on
On and on and on

You and I will stay together yeah
You and I will try to make it better yeah

Moment extrêmement touchant, c'est définitivement une très belle déclaration d'amour ... a qui ? on peut divaguer et penser que c'est aussi un moyen de s'adresser au public.



Deux rappels pour finir, un minimum pour Wilco, et encore l'occasion d'entendre le magnifique Impossible Germany et le grand classique jubilatoire I'm Always In Love.

Une grande soirée, clairement ...

Seule déception avoir loupé le passage de Band of Horses au même moment je crois ... ceux qui y étaient raconteront sans doute.


Spongebob75 a de très belles photos !

Wilco - Impossible Germany (link removed) (from Sky Blue Sky - Buy It)
Wilco - Wishful Thinking (link removed) (from A Ghost Is Born - Buy It)
Jeff Tweedy - Passenger Side (link removed) (Live @ the Vic 06/04/07 - Check the entire show on Julio's Blog Cause =Time)


La setlist d'hier soir (via WilcoBase) :

You Are My Face
I Am Trying To Break Your Heart
Muzzle Of Bees
Handshake Drugs
A Shot In The Arm
At Least That's What You Said
Side With The Seeds
Either Way
War On War
Via Chicago
Jesus, Etc.
Walken
I'm The Man Who Loves You
Hummingbird
On And On And On

1er Rappel :
Impossible Germany
Sky Blue Sky
Spiders (Kidsmoke)

2eme Rappel :
Hate It Here
I'm Always In Love
The Late Greats

5 comments:

crout ? said...

merci pour ton comment, je ne m'étais pas rendu compte que leur façon de jouer avait changé.

dominica said...

merci bien pour ceci - j'aurais bien aimé être là! j'ai lu quelque part que jeff avait écrit "On and On and On" pour son père qui vient de perdre sa femme (et la maman de jeff, bien entendu) l'automne dernier.

Distance Has The Way said...

> Crout : c'est clairement ce que j'ai ressenti, bravo man !
> Dominica : ca s'explique alors c'etait vraiement bouleversant sur scene ! merci pour ton passage !

lyle said...

Je n'avais pas les fonds pour venir juste pour la première partie.
Comment etait Carla Bozulich ?

Distance Has The Way said...

lyle> j'ai pas vu Carla Bozulich malheureusement je suis arrivé un peu trop tard ...